Il va de soi que l’Energie Vitale c’est l’Energie de la Vie…

D’accord, mais d’où vient-elle?  En quoi consiste-t-elle?  Est- elle permanente ou s’épuise-t-elle naturellement?  Y a-t-il des facteurs de perturbation de cette énergie?  Peut-on la mesurer et comment?

Je vais essayer de répondre à ces questions essentielles.

1. D’où vient l’Energie Vitale?

Poser cette question c’est remonter aux origines de la vie sur Terre et dans notre Univers.  Il est évident qu’à un moment donné la Vie est apparue sur Terre, mais quand et comment? Les hypothèses scientifiques de type quantique vont bon train, notamment à propos du Big Bang. Si les modélisations mathématiques ne posent pas de problèmes, nous rencontrons ce paradoxe que nos scientifiques ne peuvent imaginer avec leurs sens habituels le monde tel qu’il était à l’instant où la Vie est apparue. En effet, il semble démontré aujourd’hui qu’avant que la matière n’existe, avant que l’énergie n’existe, avant que le temps n’existe et son corollaire l’espace, il n’existait que de l’information, laquelle contenait potentiellement tous les paramètres de la Vie, laquelle se serait exprimée par la combinaison des premiers atomes formant les premières bactéries, première forme de Vie sur Terre. Mais quel fut l’événement déclencheur?  Peut-être que le grand accélérateur de particules du Cern nous apportera un jour une réponse?

A partir de là, deux grandes théories s’opposent: l’Evolutionnisme et le Créationnisme.  

Sans prendre parti pour l’un ou pour l’autre, je note que l’Evolutionnisme de Darwin, bien que faisant le consensus des milieux scientifiques, est remis en question par l’observation de la capacité d’adaptation rapide des espèces et de leur ADN notamment aux changements climatiques, indépendamment de la théorie de l’Evolution. C’est là un autre sujet qui touche néanmoins  à l’évolution de la Vie sur Terre.

Une fois l’Univers créé, on peut considérer qu’une des sources importantes d’énergie vitale sur Terre est l’énergie électro-magnétique émanant du Soleil. Sans lui, toute vie s’éteindrait sur Terre en l’espace de quelques secondes. On peut le comprendre si on s’intéresse à la richesse de l’énergie qui touche notre Planète et qui vient de notre Cosmos.

Cette énergie cosmique, si l’on s’inspire des structures dissipatives du Professeur Ilya Prigogine, Prix Nobel de Chimie en 1977 U.L.B («toute structure vivante est une structure ouverte, nourrie par son environnement»), entretiendrait les processus vitaux au sein de nos cellules, bousculant un peu les théories thermodynamiques classiques.  Cette énergie cosmique est de polarité positive et alimente notre canal énergétique corporel par la tête, tandis que sort de Terre cette même énergie mais qui a changé de polarité en traversant la masse de notre Planète.

Notre Energie Vitale cellulaire est donc entretenue par notre canal électro-magnétique, lui–même nourri par notre Environnement, du moment que celui-ci n’est pas perturbé géobiologiquement ou par la pollution électro-magnétique.

Les recherches les plus modernes sur l’Epigénétique rejoignent ces théories de l’influence de notre environnement, de notre hygiène de vie, de nos pensées, sur notre ADN.

2. Notre capital d’Energie Vitale

Selon toujours des approches énergétiques orientales, nous aurions à la naissance un capital de vie de 120 ans environ! Nous avons le choix d’entretenir ce capital ou de le brûler rapidement, selon notre hygiène de vie, notre environnement, notre alimentation, nos pensées etc.

L’équilibre énergétique jouerait là un rôle essentiel, mais aussi par exemple la respiration, qui bien au-delà de sa fonction physiologique automatique de survie, nous nourrit également de l’Energie Vitale contenue dans l’air que nous respirons (le «Prana»).

3. Facteurs de perturbation de notre Energie Vitale

Ils sont nombreux et  je développe dans mes cours principalement les facteurs environnementaux en lien avec la Géobiologie des lieux et la Bio-Energétique du corps.

4. Peut-on mesurer l’Energie Vitale?

Il y a divers moyens de mesurer l’Energie Vitale. Ils se divisent en deux grandes catégories:

  1. Les outils qui mesurent l’Energie Vitale intrinsèque émanant de tout lieu, de toute matière, de tout corps, sans la provoquer ni interférer avec elle (le pendule, l’Antenne de Lecher…)
  2. Les outils qui provoquent diverses manifestations de l’Energie Vitale en réaction la plupart du temps à une stimulation électrique (principe de l’organométrie électronique, de la photo Kirlian etc. de certains programmes informatiques, de lasers).

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *